Les pleurs que je possède…
Les pleurs que je partage…
Ce sont les pleurs de mon âme…
Des larmes sacrées, un sentiment porté sur le dos d’un âne
Les jugements condamnes, cependant, la compréhension recharge l’arme
Les pleurs que je possède…
Déversement plus puissant que la Normandie
Plus puissant qu’autrui voulant être bandit…
Ruisselant sur ma joue comme un ruissellement du Nil
Scintillant sur ma joue comme un miracle en péril
Lumière tombante, soleil levant…
Solstice reluisant, équinoxe dormant…
La parole voulant s’exprimer en chant…
Tout ce qui se transfère est un sifflement…
Terrifiant puisque seul et condescendant…
Comme une harmonie écrite sans musicien…
Une feuille de papier oublié par le magicien…
Révélant plus qu’une carte et sa couleur…
Écartant la pensée dans son leurre…
C’est là que les pleurs possèdent mon heure…
Les mots du cœur ne comprennent pas l’âge…
Un Âne sacré porte des larmes chargé…
Jusqu’à ce que jugements soient oublié…

PAR : Jimmy Marquis
19 janvier 2015

Publicités